Vous êtes libre de télécharger gratuitement l’e-book « Les 10 recettes miraculeuses », des recettes énergétiques à base de dattes.

La ville de Kebili est une ville du sud de la Tunisie dont le gouvernorat porte le même nom. Elle se situe dans le territoire de Nefzaoua, à environ 500 kilomètres de Tunis. Située à mi-chemin entre Tozeur  (90 kilomètres à l’ouest) et Gabès (située sur le littoral), la ville est adossée à une oasis qui est, avec une palmeraie estimée à 100 000 palmiers, la plus importante de la région du Nefzaoua.

La ville de Kébili est composée de la « vieille ville », un héritage historique et culturel de la région, entourée d’une immense palmeraie et de la nouvelle ville, fruit de l’histoire politique contemporaine récente. 


La partie dite ancienne a été délaissée en 1980 et comprend un ensemble fortifié avec des habitations faîtes de pierres et construites sur des vestiges romains. 

L’endroit gorgé d’histoires est constitué de ruelles qui s’entrecroisent de façon régulière, intensifiant ainsi la promiscuité liée à ces espaces confinés.

Les maisons, composées de petites pièces, sont contiguës et possèdent toutes un grenier (ghorfa) ainsi qu’une cour intérieure. 

Au quatre coins de la « vieille ville » fortifiée se situent une mosquée, certaines sont habitées actuellement  par des marabouts dont la clientèle n’hésite pas à se déplacer jusque là.

La température dans la « vieille ville » est  plus basse que dans la nouvelle ville et l’air y est aussi bien moins pollué. La cause en sont les magnifiques palmeraies qui l’entourent. Ce qui isole un peu plus la « vieille ville » la pour rendre encore plus mystérieuse… 


Cependant, la destruction de nombreux monuments historiques dans l’ancienne ville de Kébili est à déplorer. L’Association de sauvegarde de l’ancienne ville de Kébili mène des actions contre ces chasseurs de trésors inconscients de la valeur de l’héritage historique qui incarne le mode de vie des habitants et leur cohabitation avec leur milieu naturel, entre oasis et Sahara.  le cachet architectural toujours visible de cette ville que traversent des ruelles étroites, qui mènent à la grande place au cœur de la ville, ainsi que de la vieille mosquée, le mausolée de Sidi Abdelkader et d’autres vestiges datant de diverses périodes historiques de l’époque romaine sont autant de richesses à préserver.

Nous, La Société Shambhala détentrice de Dattamar.com ainsi que FIDA, la Fédération Internationale pour le Développement de l’Afrique  militons auprès de l’Association de « Sauvegarde de la Médina de Kébili » et notamment de son président, Maher Sghairoun, pour la protection du patrimoine historique de cette zone affectée par ces opérations illégales. La préservation de cette ville témoin de diverses périodes historiques est nécessaire. Nous soutenons grandement l’idée d’intégrer l’ancienne ville de Kébili dans un circuit touristique et culturel pour en faire une destination touristique privilégiée..

Ainsi, ce lieu, témoin de nombreuses civilisations qui se sont succédées dans la région, nous a paru tout naturellement propice à des évènements culturels. Le paysage, l’atmosphère qui y règne ainsi que ses vieilles bâtisses porteuses d’Histoire, qui ne demandent qu’à vivre encore, sont autant d’attraits pour un rendez-vous festif des plus réussi. Nous mettrons ainsi en valeur l’ancienne Médina en lui apportant joies, traditions, musiques et visiteurs.

L’évènement qui unira la majorité des personnes concernées dans ce secteur s’intitulera: 

« Le Festival de l’Artisanat de Kebili et sa région »:

                                                                                   Le FAKR

Le FAKR, dont le thème tournera autour de la Datte sera également dédié au travail artisanal. Il aura pour but de valoriser le travail des artisans et artistes et de mettre en avant la tradition des villes du Sud de la Tunisie.

Il sera demandé à de nombreux artistes et artisans de Kébili ainsi que des villes et villages avoisinants de participer à ce festival. Ils pourront dévoiler leur art afin de montrer aux visiteurs la fabrication et la réalisation d’objet et produit, que ce soit dans un atelier ou boutique dans lequel les produits finis seront également mis en vente. Les produits proposés à la vente auront la particularité de pouvoir être utilisés dans les maisons du monde entier. En quelque sorte, vous y trouverez des « produits du monde ».

Un vote aura lieu parmi les visiteurs du festival ainsi que par les organisateurs pour déterminer l’objet traditionnel qui sera mis  à l’honneur cette année. Par cette élection, un artisan ou artiste ainsi que son village ou quartier seront mis au devant de la scène. 

Ces festivités seront largement relayées par le ministère de la culture, le ministère du tourisme, les tour-opérateurs  et les médias. 

Le FAKR du 26 au 28 novembre.  

BIENVENUE SUR DATTAMAR.COM

En complément de notre newsletter,
vous êtes libre de recevoir le livre PDF « les 10 recettes miraculeuses »,
Des recettes à base de dattes qui ravivera vos papilles.
 

MERCI POUR VOTRE INSCRIPTION Si vous n’avez pas reçu l’e-book sur votre mail d’ici quelques minutes, pensez à vérifier votre dossier spams et d’inscrire notre adresse dans vos contacts